Le syndrome de Diogène?

Parfois je me demande si je ne suis pas atteinte du syndrome de Diogène car j’ai une fâcheuse tendance à accumuler du brol. Sauf que pour moi, ce n’est pas du brol mais des objets qui ont une valeur sentimentale et une histoire. Le premier cartable « hello kitty » de grande Patate traîne encore dans un coin du salon… bientôt petite Patate pourra l’utiliser pour son entrée en maternelle. En fait, tous les cartables successifs de grande Patate sont éparpillés dans la pièce, de la 1ère maternelle aux primaires ( entretemps, les cartables ont migré dans le « bureau », ce qui ne fait que déplacer le problème).

Mais j’avais déjà une tendance à l’accumulation avant d’avoir des enfants. J’ai plus de livres qu’une bibliothèque. Ils ont envahi toutes les pièces de la maison, de la cave au grenier, en passant par les WC, le corridor, les pièces de vie et les chambres. Pour la plupart, je me souviens où je les ai achetés. Ils me rappellent les endroits où j’ai étudié et les endroits que j’ai visités. Ils sont les témoins des langues que j’ai apprises. Ils font partie de moi et reflètent mon parcours.

Je suis très attachée à mes bouquins… mais est-ce que je vais les relire? Est-ce que mes enfants vont les lire un jour? Ces dernières années, je lis exclusivement sur Kindle.

Dans la phase actuelle de ma vie, j’ai plus besoin de place que de livres qui prennent la poussière. J’ai décidé de reléguer une partie de mes livres au grenier, de les donner, de les vendre… Je vais commencer par la bibliothèque du couloir. Je vais enlever mes livres et partager les étagères entre les livres et les jeux de société des enfants et les chaussures. Cela me permettra de me débarrasser de l’étagère à chaussures en plastique brinquebalante qui encombre le même couloir.

Ensuite je compte vendre ou donner ma grande table de la salle à manger qui agit comme un aimant sur les objets SDF. Je voudrais la remplacer par une table ovale, plus petite et plus conviviale où il n’y aurait pas de place pour déposer des magazines, des Pampers, des factures impayées, des chaussettes…

Pour la fête d’anniversaire de petite Patate, la table était déblayée mais depuis, les objets s’y agglutinent à nouveau. Comme je suppute que mon blog n’est pas fréquenté exclusivement par des âmes bienveillantes, j’eviterai d’inclure des photos de ma maison en désordre.. .

Entretemps, j’ai fait des recherches sur le syndrome de Diogène. C’est vrai que j’ai une propension à accumuler mais je ne possède pas la seconde caractéristique du syndrome : la négligence de l’hygiène. Ma maisonnée est parfois chaotique mais toujours nettoyée.

Un commentaire sur “Le syndrome de Diogène?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s